Au quotidien (et à fortiori lorsque l’on travaille dans le secteur de la communication), le temps passé sur les réseaux sociaux se retrouve souvent très fortement éloigné de la limite du raisonnable #sorrynotsorry. Une activité qui a ses mauvais côtés (passer moins de temps avec ses proches, renoncer définitivement à la pile de romans sur notre table de nuit…), mais qui revêt également des aspects plus positifs dans le cas d’une veille stratégique ! Car oui, scroller son feed Instagram, c’est bel et bien du travail.

À l’Agence, on consulte constamment les réseaux sociaux en gardant l’esprit vif et la curiosité éveillée. Véritables outils au-delà du divertissement proposé, ces supports nous offrent une vision globale des acteurs de demain et de ceux qui se démarquent grâce à une communication bien ficelée.

C’est d’ailleurs grâce à eux que nous avons découvert les trois marques de cette première édition de la « leçon de com » : Gemmyo, Les Sirènes et Prescription Lab.

Aujourd’hui sur le blog, nous avons choisi de dresser le portrait d’entreprises qui nous inspirent et nous laissent rêveuses. Elles illustrent admirablement l’essence de la communication des marques à l’avenir, vectrices de sens et partenaires de l’évolution de la société. Bonne lecture !

GEMMYO : écrire sa communication de rêve grâce à la plateforme de marque

En termes de communication, la marque de joaillerie Gemmyo est rapidement devenue un cas d’école. À l’origine 100% digitale (trois boutiques se sont développées depuis), elle a acquis ses lettres de noblesse en apportant une réponse forte aux attentes des millennials grâce à la création d’un univers aux codes parfaitement définis. Quelle a été la recette miracle de sa fondatrice Pauline Laigneau pour un résultat aussi impactant ? C’est justement ce que nous allons évoquer avec cette première leçon de com’ !

Lorsque la marque s’est lancée, son objectif premier était d’acquérir une forte notoriété afin de la faire connaître massivement et de positionner le concept dans l’esprit des clients potentiels. Un challenge qui n’aurait pas pu être relevé avec autant de brio si sa fondatrice n’avait pas fait l’usage de la plateforme de marque, outil phare destiné à la mise en oeuvre de la stratégie. En effet, elle possède le bel avantage de structurer avec clarté la communication afin de la rendre puissante, mémorable et impactante. Pour celles et ceux qui désirent en savoir plus à ce sujet, nous avons justement rédigé un article de blog à part entière à ce propos (à découvrir ici !).

La plateforme de marque se déploie à plusieurs niveaux et permet d’apporter une réponse pertinente à une problématique observée en allant puiser l’essence de l’entreprise. En l’occurence, dans le cas de Gemmyo, la fondatrice tirait un constat évident : l’expérience client observée chez les grandes marques de joaillerie était souvent hautaine et intimidante pour la cible en question (rappelons-le : la génération Y). Partant de cette réflexion, elle a ainsi fait le choix de se démarquer en concevant un concept centré sur leurs besoins. Pour transformer l’achat d’un bijou de valeur en un vrai moment de plaisir, elle a amélioré l’expérience grâce à une approche plus intime, simple et personnelle, tout en préservant les codes du luxe. Le client est placé au coeur de l’histoire et de la communication, les contenus favorisent l’engagement car le climat de confiance est instauré. Le résultat ? Une marque haut de gamme à l’écoute d’un monde qui évolue sans cesse. En termes de stratégie, le succès de Gemmyo repose ainsi sur sa capacité à dépoussiérer avec fraîcheur et innovation le secteur de la joaillerie.

Au sein de la plateforme de marque, l’identité de Gemmyo tient également une place de choix et lui a valu de belles retombées en matière de notoriété et de reconnaissance. Gemmyo a dès le départ imposé une image de marque forte et décalée avec une première campagne mettant en scène un adorable chaton rose. Difficile de passer inaperçu dans le métro parisien avec une telle égérie ! La communication véhiculait des émotions positives, un brin d’élégance et une bonne dose de créativité. Encore aujourd’hui, le design est primordial chez Gemmyo, tant au niveau des bijoux que de l’univers graphique finement travaillé.

Mais le véritable fer de lance de la marque à l’heure actuelle est incarné par sa fondatrice elle-même, Pauline Laigneau. Elle a su se positionner comme la « voix » de Gemmyo en prenant la parole via divers supports, dont les plus connus sont les podcasts « Chalalove » et « Le gratin ». Le premier fait parler les amoureux, un excellent moyen de transmettre le territoire de marque Gemmyo en toile de fond. Le second, plus personnel, fait parler tous les entrepreneurs (et autres) dont la carrière mérite d’être expliquée et valorisée. Un mentorat à distance au succès impressionnant. Le tout forme une source de contenus permanente, à forte valeur ajoutée et permettant de fédérer une communauté autour de Pauline et de sa marque. C’est donc avec transparence et justesse que Pauline Laigneau nous en dévoile les coulisses. Une leçon de com’ à retenir d’urgence !

LES SIRÈNES : vivre son manifeste avec le story-doing

La jolie marque Les Sirènes incarne notre deuxième leçon de com’. Pourquoi l’avons-nous choisi ? Parce qu’elle représente à elle seule les marques de demain guidées par le sens, la qualité et l’optimisme. Sur le papier, le pitch est pourtant simple : des maillots de bain feel-good et éco-responsables pour les femmes de la vraie vie, bien dans leur corps et dans leur tête. Un concept qui respire la confiance en soi, plus que jamais nécessaire après des décennies passées à lutter contre nos « petits complexes », si rarement mis en avant par les marques. Comme nous l’avons vu précédemment avec Gemmyo, le projet des Sirènes fait suite à un constat indéniable : trouver un beau maillot de bain relève du miracle quand on ne fait ni une taille 36, ni une grande taille (et que fatalement, on se situe pile au milieu). Sur le marché, il existe un vrai gap que la marque est bien déterminée à combler en misant sur un discours puissant, lui-même justifié par une proposition de valeur percutante.

La puissance de la communication des Sirènes s’appuie sur le story doing, ou l’art de transposer la raison d’être d’une marque à des actions concrètes. On n’aspire pas seulement à ce que les femmes se sentent bien à la plage, on crée des maillots de bain pour que ce soit réellement le cas. Le discours est entièrement pensé dans le but de servir la cause de la marque, mais aussi de la valoriser. C’est ainsi que l’on obtient un savant mélange entre un ton chaleureux et une accroche faisant écho aux besoins des clientes. La démarche suivie vise à évoquer explicitement le problème de fond ressenti par beaucoup d’entre elles afin d’y apporter une solution : la plage (ou la piscine) est un moment redouté à l’approche de l’été, comment faire en sorte de proposer un produit pour que les femmes se sentent à l’aise avec leur corps ?

Chez Les Sirènes, la transparence est le poumon du concept. En parallèle de sa démarche inclusive et réconfortante, la marque a pris le soin de développer une ligne de maillots de bain éco-responsables… Tout en précisant les moindres détails de sa conception ! Tissus italiens, doublures espagnoles, confection portugaise : en 2020, le haut de gamme et la qualité passent avant tout par des produits éthiques et durables. La marque parvient donc à inscrire son utilité tant au niveau stratégique que dans ses choix quotidiens, et qui plus est à les communiquer efficacement.

PRESCRIPTION LAB : ne pas avoir peur de revisiter le concept des box beauté

Prescription Lab, notre troisième et dernière leçon de com’ (que vous connaissez peut-être), nous a tapé de l’oeil de par sa capacité à imaginer une offre de box beauté qui vienne bousculer un marché ultra-saturé. Ses armes secrètes ? Un écosystème de communication performant reposant sur un « gang » de filles (très) inspirantes.

Sarina Lavagne, la fondatrice, a su réunir autour d’elle une équipe parfaitement imprégnée des codes actuels et de l’air du temps. Régulièrement mises en avant sur les réseaux sociaux, les filles sont le véritable moteur de l’entreprise et parviennent à insuffler un vent de fraîcheur sur le concept de box. En misant tout sur une culture de la curiosité, du partage, de la bienveillance et de l’intuition, elles guettent constamment ce que les femmes voudront demain en termes de beauté et le retranscrivent à travers Prescription Lab. L’équipe a ainsi rapidement cerné les attentes de la consommatrice en brossant finement son portrait. La trentenaire actuelle court partout, elle est très connectée et se positionne comme une vraie experte de la beauté. Les compositions de produits n’ont aucun secret pour elles et les cosmétiques naturels occupent une place de choix dans leur salle de bain.

En s’immergeant au sein de son quotidien, Prescription Lab a pu concevoir l’offre idéale et s’imposer très vite sur ce secteur. La marque a revisité la box beauté en la dotant d’un ADN soigné et luxueux, adaptée au style de vie de sa cliente. Le grand « plus » ? L’équipe a fait le choix de lancer en parallèle de la box une marque de produits de beauté à la compo’ clean et efficace. Ainsi, l’abonnée peut découvrir chaque mois une nouvelle création Prescription Lab, en complément des échantillons présents dans la box. Un système bien rodé qui répond à une triple demande : l’effet de surprise provoqué par la découverte des produits, l’expérience d’un moment beauté rien qu’à soi et la découverte d’une marque aux valeurs saines.

Mais revenons-en à ce qui nous intéresse tout particulièrement : la communication. La marque Prescription Lab, ou « PL » comme la surnomme sa fondatrice, revêt une identité raffinée et travaillée car il est indéniable que la consommatrice actuelle est à la recherche du beau. Son produit préféré doit certes avoir de vrais effets sur sa peau, mais il doit aussi être « instagrammable » et se différencier. Toute l’esthétique de la marque a été préalablement réfléchie afin de s’inscrire dans les usages observés.

Une autre part essentielle à la stratégie de communication porte sur l’éditorial au sens large. Prescription Lab a été pensé comme un écosystème. Pas seulement une box, elle est aussi une marque. Pas seulement une marque, elle s’arme aussi d’un magazine inclus dans la box et intitulé « Le Prescripteur ». Pas seulement un magazine, elle est très présente sur les réseaux sociaux et prend la forme d’un véritable média. La marque est une « voix » à part entière qui a su acquérir les bons supports pour diffuser une vision de la femme de 2020, forte, libre et féministe. Les messages sont diffusés aux quatre coins de cet écosystème et la philosophie « PL » devient un mode de vie unique. Finalement, la cliente suit un processus, une expérience : elle découvre, elle lit, elle teste, elle s’inspire, elle dialogue via Instagram, etc. Comme le mentionnait si justement Sarina Lavagne dans une interview : « Nous allons plus loin que de parler uniquement de produits. Notre consommatrice recherche une façon de vivre qui lui ressemble, simple, transparente et décalée. (…). » 

Nous arrivons déjà à la fin de cet article qui, nous l’espérons, vous aura enseigné de belles leçons de com’ 🙂 L’essentiel à retenir de ces trois marques ? L’importance de créer une communication qui traduise parfaitement votre concept, de choisir les meilleurs supports pour cela, de ne jamais perdre de vue ce qui importe vraiment aux yeux de vos clients et surtout, de rester fortement connecté au monde qui évolue. En effet, on remarque un fort lien d’interdépendance entre ces éléments qui, selon nous, ne peut qu’être renforcé dans les années à venir !

Suivez l’agence sur les réseaux sociaux Facebook, Instagram et LinkedIn pour être informé des dernières nouveautés !